La bataille pour la louange, par la louange

Cet été, l’Esprit Saint a commencé à frapper plus fort que d’habitude à la porte de mes pensées, en me montrant que la vie chrétienne doit être une vie de louange, foi et joie, dans l’Esprit. Ceci grâce à nos invités qui nous ont rappelé que l’Eglise et la vie chrétienne sont censées être amusantes et pleines de joie, mais également grâce à nos visites à d’autres églises pendant les vacances qui nous ont rafraîchi par leur joie et foi contagieuses, ainsi que leur louange entraînante. Les chrétiens ne peuvent pas accomplir grand-chose de bon s’ils ne sont pas régulièrement remplis du Saint-Esprit, équipés pour accomplir les bonnes oeuvres qu’il nous appelle à faire.

Dans le contexte de ce défi qui nous est lancé en tant qu’église, plusieurs images m’ont encouragé et j’aimerais les retranscrire ici.

La première image est celle du fleuve d’Ezéchiel. Dans le livre d’Ezéchiel, le prophète a une vision du temple de Yahvé et hors de ce nouveau temple, un fleuve coule pour remplir le désert, produire du fruit et guérir les nations. Ce fleuve est normalement compris comme l’Esprit de Dieu et souvent on comprend le passage comme un encouragement à entrer plus en profondeur dans l’activité de l’Esprit. Ce qui me marque dans ce passage, c‘est que l’activité de l’Esprit, qui produit du fruit partout où il va, et qui guérit les nations, a sa source dans le Temple! Le Temple, c’est l’Eglise. L’Eglise et l’Esprit sont profondément liés dans la Bible, car l’Esprit est la présence de Dieu qui interagit directement avec les hommes. Et cette présence, cette puissance, est le résultat de la construction du Temple de Dieu. Nous sommes le Temple, donc l’Esprit jaillit de nous! C’est ce que disait Jésus quand il disait que des eaux-vives surgiraient de ceux qui viennent à lui. L’Esprit de Dieu veut faire de nous des points d’eau pour sa puissance et sa vie.

Cette image continue, car Andy a partagé une image qui suit celle-ci. L’image est celle du fleuve de Dieu qui est bloqué par un rocher. Enlever le rocher permet au fleuve de couler. Ce rocher peut représenter bien des choses dans nos vies : le découragement, la timidité, le manque d’amour pour Dieu ou pour les autres, le désenchantement avec la vie d’église, la rigidité (parfois théologique)… C’est à vous de voir. Mais ce qui ôte ce rocher qui nous bloque et qui nous empêche de vivre pleinement dans l’Esprit, c’est la louange. La louange est une clé pour vivre pleinement dans l’Esprit. Quand on loue réellement, on ne peut pas rester frustré, se contenter d’observer, se plaindre, garder ses défenses. La louange nous fait déborder de reconnaissance, nous amène à rendre grâce et gloire à celui qui les mérite, nous remet à notre place et nous permet ainsi d’être réceptifs à ce que Dieu veut nous donner. C’est ce défi qui nous est fait. Louez ! Chercher à louer Dieu ! Le dimanche, oui, mais également au quotidien ! Prenez des moments dans le chant, la méditation, la parole et rendez-lui grâce !

C’est ainsi que nous accomplirons la vision de notre église : avoir une joie en Dieu (adorateurs), une vie d’obéissance à l’Esprit (disciples), qui produise du fruit tout autour de nous, la guérison des gens, jusqu’à transformer les nations (bénir la ville et le monde).

Ces choses, nous en parlons beaucoup, et parfois nous ne voyons pas le fruit que nous aimerions. Mais une troisième image nous vient en aide.

Je partageais les défis de l’église avec un ami et il me dit : “Je vois comme si vous étiez en train de marcher autour de Jéricho. » Les Israélites bien sûr ont du avoir foi pour faire le tour de la ville tous les jours pendant une semaine, sans lancer une seule flèche, et ensuite faire sonner les trompettes dans l’espoir que Dieu agirait. Mais ils l’ont néanmoins fait, et c’est ainsi qu’ils ont conquis la ville. Notre acte de foi, c’est la louange. Alors que nous adorons, rendant gloire à Dieu pour ses bontés et pour ce qu’il fait et ce qu’il fera, nous sommes insignifiants aux yeux du monde. Mais au moment que Dieu a fixé, les murailles tomberont et nous conquerrons.

Ayons donc foi. Grandissons dans notre vie de louange. Ceci n’est pas que pour les leaders, mais pour tous. Nous sommes appelés à vivre une vie de louange, de reconnaissance, de joie. Quand le monde verra cela, il commencera à trembler. Enlevons les rochers qui nous empêchent de louer ! Persévérons et nous verrons une grande percée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *