Merci mesdames et mesdemoiselles

Y’a pas que ces 5, mais elles font partie du coeur de l’église!

Aujourd’hui, la journée internationale de la femme, je ne veux pas m’attarder sur les maux du féminisme contemporain, mais plutôt honorer et remercier les femmes sans qui cette église ne fonctionnerait pas.

Ce qui est beau d’une théologie de complémentarité des sexes peut devenir laid si la complémentarité ne signifie pas gloire et honneur pour les deux. Les femmes ne sont pas les membres moins utiles du corps de Christ, elles font partie de presque tous les domaines, elles sont les mains et les pieds, les doigts, elles font partie du cerveau, elles sont le coeur et les poumons, elles sont les yeux de l’église autant que les hommes. Sauf que dans notre église, elles le sont souvent plus que les hommes.

Qui organise le planning des cultes, s’assurant que tout le monde sache quelles sont leurs responsabilités? Une fille. Qui a acheté et fait l’inventaire de notre matériel pour s’assurer que nous avons tout le nécessaire pour un culte qui fonctionne bien? Une fille ou deux. Qui cuisine à presque toutes les rencontres pour qu’on puisse avoir l’estomac bien rempli (et donc la joie dans le coeur)? Souvent les mêmes filles. Qui conçoit les flyers de l’église? Des filles. Qui envoie l’e-mail d’informations qu’on reçoit chaque semaine? Une fille. Qui a développé le même système de courrier électronique, créé ce site internet, qui ajoute les photos qui colorent ces supports, qui a conçu notre logo et notre bannière, qui organise les tables au parcours Alpha, qui calligraphie les étiquettes avec les noms, qui organise les co-voiturages et les chambres et les coûts pour chaque week-end qu’on fait, qui réserve les billets pour le transport à l’Academy, qui conduit la louange quand personne d’autre n’est prêt à le faire? Ma femme, souvent aidée d’un groupe d’autres femmes de Dieu.

Je pense que les filles de notre église démontrent le fait qu’on n’a pas besoin d’être bien en vue pour être utile à Dieu. Elles servent souvent en s’occupant de détails dont nous ne sommes même pas conscients. Mais on les remarquerait s’ils n’étaient pas réglés! Sans le service des femmes dans l’église … ben on n’aurait pas vraiment d’église. Ou bien elle serait moins belle, moins colorée, moins organisée, moins goûtue, moins amplifiée, elle aurait moins d’événements, moins de communication… Moins de vie, quoi.

Et c’est ce qu’amènent les femmes. La vie. Elles ont un don pour voir les besoins et servir là où elles en voient, ce qui créé l’opportunité pour quelqu’un d’autre de créer un autre domaine de ministère où il y aura d’autres besoins, où elles boucheront d’autres trous!

Peut-être que je ne vous remercie pas suffisamment pour tout votre service, mais voici donc un message pour vous. Dieu voit tout ce que vous donnez et vous recevrez votre récompense de Lui, parce que vous ne le faites pas pour être vues des autres. J’ajoute aussi, nous les hommes avons besoin d’apprendre de vous. La serviabilité n’est pas un ministère réservé aux femmes, au contraire, tout service est une forme de leadership, c’est pourquoi les hommes qui aspirent au leadership doivent s’y mettre aussi (et 1 Timothée 3 nous dit que tout homme devrait aspirer au leadership, même s’il n’est pas appelé à être responsable d’église). Jésus nous l’a bien appris, en lavant les pieds de ses disciples et dans le dont on a prêché ce dimanche: «Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous.» (Marc 9.35)

Vous êtes dignes de gloire parce que vous avez mis la main à la patte pour Jésus et vous incarnez ce que Dieu nous dit depuis le début: “Soyez fidèles et vous verrez le fruit que Dieu va produire.”

Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.