Les vautours et la fidélité

Il y a quelques jours, George Tee de Lyon a prêché sur Genèse 15 en indiquant que les vautours qu’Abraham doit chasser représentent le diable qui cherche à nous voler les promesses que Dieu nous fait. Comme s’il pouvait.

Les vautours s’attaquent aux carcasses des animaux sacrifiés. Ces animaux ne sont qu’un symbole (peu ragoûtant) de l’alliance que Dieu fait avec Abraham. 

7 L’Eternel lui dit encore: «Je suis l’Eternel qui t’ai fait sortir d’Ur en Chaldée pour te donner ce pays en possession.» 8 Abram répondit: «Seigneur Eternel, à quoi reconnaîtrai-je que je le posséderai?» 9 L’Eternel lui dit: «Prends une génisse de 3 ans, une chèvre de 3 ans, un bélier de 3 ans, une tourterelle et une jeune colombe.» 10 Abram prit tous ces animaux, les coupa par le milieu et mit chaque morceau l’un vis-à-vis de l’autre, mais il ne partagea pas les oiseaux. 11 Les oiseaux de proie s’abattirent sur les cadavres, mais Abram les chassa.

Dieu a établi une alliance avec nous avec le sang de Jésus sur la Croix. Il l’a scellée dans nos coeurs avec le Saint Esprit qui nous habite (Ephésiens 1.13-14). À quoi s’attaquent donc les vautours? À notre assurance! Comment? Avec des mensonges. Ils cherchent à nous faire croire que Dieu n’est pas vraiment avec nous, que l’alliance n’est pas stable au travers de la journée, que Dieu est là seulement quand il voit qu’on prie bien, et puisqu’on prie peu, voilà l’opportunité facile pour le diable!

Je dois confesser que je vis ça. Le quotidien du chrétien est fait de ces attaques. Elles cherchent à nous faire croire que la stabilité de l’alliance est basée sur nos oeuvres, qui sont toujours imparfaites. Mais l’alliance, comme on le voit dans l’histoire d’Abraham, est inconditionnelle et elle dépend entièrement de la volonté de Dieu! C’est son initiative de nous sauver, pas la nôtre!

La peur est une des attaques les plus communes, et je veux encourager tout le monde à chasser ce vautour. 1 Jean 4.18-19 nous dit: “Celui qui éprouve de la peur n’est pas parfait dans l’amour. Quant à nous, nous l’aimons parce qu’il nous a aimés le premier.”

On entre dans notre relation avec Dieu quotidiennement en lui offrant un sacrifice vivant, notre vie, notre louange. Quand on apprend à mieux le connaître, on sait qu’il est amour, et on est rendu de plus en plus parfait dans son amour. Notre liberté, notre vie, notre salut, tout est basé sur le fait qu’il nous a aimés le premier.

Récemment, beaucoup m’ont fait part d’événements surnaturels plutôt mauvais qui leurs sont arrivés, surtout la nuit. Des semi-rêves où ils ont vu des démons leur parler ou leur empêcher de parler. D’autres exemples étaient des sentiments de nullité extrême, où ils se rappelaient de péchés passés, comme s’ils devaient encore sentir de la culpabilité pour ceux-ci, comme si Jésus n’avait pas offert un sacrifice parfait pour ceux-ci.

Si vous êtes en train de vivre des choses similaires, je veux vous encourager. Vous n’êtes pas seuls en cela, et surtout, vous n’avez RIEN à craindre. Le diable ne fait que ce que le Seigneur lui permet de faire dans sa volonté souveraine, et il ne peut enlever les promesses de Dieu, le salut. S’il se montre, c’est qu’il a envie de nous faire peur, et si c’est le cas, c’est lui qui a peur, comme un animal qui se dresse.

Dieu a de grandes choses à nous faire vivre. Ne laissons pas la peur nous paralyser. L’alliance est stable, la volonté de Dieu souveraine. La crainte est une chose à refuser. Si vous la vivez, c’est par foi que vous devez la refuser. Prenez en main les promesses de Dieu, ne permettez pas que les vautours s’approchent, soyez proactifs, non pas passifs.

C’est pas toujours évident, mais se laisser emporter par la crainte est une tentation forte, parce que c’est une tentation qui vise à nous faire croire que c’est nous qui contrôlons nos affaires. C’est Dieu qui en a le contrôle. Arrête de craindre.

Publié dans Foi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.